Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Pages

Publié par Association cultuelle de l'Eglise protestante unie de Saint Lô-Manche Sud.

"Mon Dieu, mon Dieu, pourquoi m'as-tu abandonné?"

Ce cri, deux fois répété, n'est pas un cri athée.

Le silence, l'absence apparente de Dieu, à travers la souffrance terrible du psalmiste (maladie ou persécution) ne signifie pas son inexistence.

Ce cri est un appel à un Dieu personnel "mon Dieu". Dieu n'est pas une entité abstraite mais une personne.

Malgré son désespoir, le psalmiste maintient le possessif.

Pourquoi la souffrance? Quelle cause et quel sens?.

A la lecture de ce psaume, entend-t-on le rugissement du Christ sur la croix?

Commenter cet article