Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Pages

Publié par Association cultuelle de l'Eglise protestante unie de Saint Lô-Manche Sud.

Chantal anime le culte ce 19 février à Saint-Lô, le thème en est la prière.

Bonjour à chacune et chacun d'entre vous.

 

Toi qui a des oreilles pour entendre,

Écoute ce que le Christ te dit.

«  Voici, je me tiens à la porte et je frappe.

Si quelqu'un entend ma voix et ouvre la porte,

j'entrerai chez lui.

Je souperai avec lui et lui avec moi. « 

 

Merci Père, car tu es l'hôte et tu es celui qui s'invite chez moi.

Merci de m'écouter et de me prendre au sérieux.

Accorde moi ce matin de t'accueillir, de te rejoindre et

d'être attentif à ta Parole

 

Père, tu es le port tranquille de tous ceux que les flots de la vie agitent ;

tu donnes l'espérance à ceux qui désespèrent ;

tu es le salut des malades, le soutien des éprouvés, le guide des aveugles ;

tu es l'appui des épuisés.

Que nous obtenions le repos avec ceux qui confessent ton nom glorieux.

 

CHANT N° 222 Avec toi Seigneur 1,2,3

 

Désormais Père, c'est toi seul que j'aime,

toi seul auquel je m'attache, toi seul que je suis prêt à servir,

parce que toi seul as droit d'être mon Seigneur, je désire t'appartenir.

 

Je ne demande qu'une chose, Père,

c'est que ta souveraine clémence me convertisse entièrement à toi,

afin que rien ne s'oppose aux efforts d'une âme qui tend vers toi.

Fais que je sois pure, magnanime, juste et prudente ;

Que j'aie en perfection l'amour et la possession de ta sagesse ;

que je sois digne d'habiter un jour ton bienheureux royaume.

 

 

SILENCE

 

Nous te louons : tu nous aimes et nous sommes tes enfants.

Nous te louons pour Jésus Christ :

Il a proclamé pour nous la bonne nouvelle du Royaume

Nous te louons pour l’Esprit Saint

Il nous rassemble malgré nos différences,

Et fait de nous un seul peuple, son peuple.

 

Nous te louons pour ce jour qui nous fait entrer

dans la joie de ton Règne et nous chantons ta gloire

 

CHANT N° 222 Avec toi Seigneur 4,5,6

 

Assurés de l’amour de Dieu en Jésus Christ,

Reconnaissons notre péché

 

Seigneur, notre Dieu,

Tu nous as donné la vie

Ce que nous avons de santé et d'intelligence.

Tu nous as donné un abri,

Le sel et le pain, la foi et l'espérance.

Et nous ressemblons aux 9 lépreux qui sont guéris

Mais enfermés dans notre ingratitude.

 

Je voulons te remettre tout ce qui nous empêche de nous agenouiller à tes pieds

Pour rendre grâce et te remercier.

 

Pardonne notre ingratitude à ton égard.

Pardonne car nous ne savons ni voir ni admirer la beauté de ta création.

Nous te demandons, au nom de Jésus-Christ, aie pitié de nous !

Amen

 

 

CHANT N° 277 A Dieu soit la gloire 1,2

 

 

Jésus dit aux dixième lépreux : 

«  Lève-toi, va ; ta foi t'a sauvé « 

 

Si l'oubli et l'ingratitude nous enferme sur nous-mêmes,

La louange et la gratitude nous libèrent de nous-mêmes.

 

Que le pardon de Dieu ;

La grâce du Christ,

Et la liberté de l'Esprit

Nous relèvent et nous envoient :

Lève-toi, va : ta foi t'a sauvé !

 

Je vous invite à vous lever pour chanter notre reconnaissance

 

CHANT N° 616 Confie à Dieu ta route 1,2,3,4

 

Nous prions Dieu avant de lire les Écritures,

Afin qu’elles deviennent pour nous Paroles de vie.

 

SILENCE

 

Père, ta Parole est pour nous ferment du Royaume

Et germe d’espérance.

Que par ton Esprit, nous la recevions avec simplicité

Et avec joie.

Que cette Parole nous fasse porter les fruits

Que tu attends.

 

Nous te le demandons par Jésus Christ, notre Seigneur.

Amen

 

 

 

La prédication porte sur Matthieu 6 versets 5 à 13 et s'inspire du

pasteur Louis PERNOT

 

Des versets que nous venons d'écouter, nous apprenons plusieurs choses

Premièrement : Jésus nous dit de ne pas prier sur les places pour être vu. La prière n'est pas «  pour faire bien «  mais de l'ordre de l'intime, à celui qui prie, une relation personnelle avec Dieu.

 

Deuxièmement: Jésus condamne la prière des païens qui pensent qu'à force de réclamer à Dieu, ils finiront par être exaucés. Car, dit-il :

« Dieu sait très bien de quoi vous avez besoin avant même que vous le demandiez « 

Pour certains, la prière est avant tout une demande. D'ailleurs dans le langage courant, une prière est une réclamation comme on dirait : «  Prière de s'essuyer les pieds avant d'entrer «  Et pour beaucoup de chrétiens, prier, c'est demander, demander à Dieu en pensant que, finalement, Dieu fera ce que l'on demande. Mais si l'on veut bien entendre cet enseignement de Jésus sans chercher à en tordre ou à en masquer le sens, il faut bien penser que ce genre de prière de demande, ou de réclamation, est un type de prière païenne. Bien sûr, dans la prière, il y a une place pour la demande, mais pas n'importe quelle demande. Dieu n'est pas un distributeur de chance, de bonnes choses ou de cadeaux. Cadeaux qu'il ne donnerait qu'à ceux qui auraient fait preuve d'assez de foi et de persévérance dans la prière. Toutefois, le Notre Père nuancera cela, en montrant qu'on peut demander certaines choses à Dieu, mais justement pas n'importe quoi. Le Notre Père montre l'exemple de ce qu'il convient de demander et comment le faire.

 

Mais que penser alors de ces prières de demande qui, dans un bel élan de compassion, par exemple font en réunion pour demander à Dieu la paix ici ou là dans le monde ? Une certaine prière d'intersession qui voudrait nous faire croire qu'il faudrait demander à Dieu des choses avec le plus de ferveur possible, en étant le plus nombreux possibles, n'est-elle pas critiquable ? Pense-t-on vraiment que c'est en fonction du nombre de ceux qui prient, ou de la ferveur de leur demande que Dieu offrirai la paix à des peuples souffrants ou à de nourriture à ceux qui meurent de faim ? Il s'agirait alors d'un simple calcul ! Et pour ma part, cela signifierait que nous n'avons aucune responsabilité des les conflits mondiaux ni dans la faim dans le monde, notre pays compris et que nous pensons que Dieu seul peut agir.

 

Autre exemple, pouvez-vous croire que si votre enfant est malade, Dieu peut le guérir, mais qu'il attend que vous lui ayez suffisamment demandé avec foi pour qu'il le guérisse ? Dieu pourrait-il laisser votre enfant mourir sous prétexte que vous n'avez pas assez bien prié ou assez souvent ? Je suis d'accord avec le Christ, ce serait du paganisme et je ne peux concevoir un tel Dieu. Si Dieu pouvait guérir mon enfant, il le guérirait, parce qu'il l'aime et parce qu'il m'aime.

 

Dieu veut le bien et fait le bien. Ce genre de demandes matérielles

sont des demandes païennes qui fonctionnent comme dans les religions primitives avec les sorciers : on fait la danse de la pluie pour les cultures, on fit des sacrifices à Dieu pour obtenir ce dont on a besoin : fécondité, santé etc …

C'est clairement du marchandage et ce n'est pas en accord avec ma foi ; je pense que Dieu sait ce dont j'ai besoin, même si mon opinion n'est pas partagée par tous.

 

Luc a même l'air de dire le contraire : «  Si vous qui êtes mauvais vous savez donner des choses bonnes à vos enfants, combien à plus forte raison, Dieu donnera-t-il … «  Quoi au fait ? Qu'est-ce que le Père pourra nous donner si nous savons le lui demander ? C'est précisément ce à quoi Luc donne la réponse. Christ ne nous promet pas n'importe quoi dans la prière mais : «  le Saint Esprit à qui le lui demande « . Il s'agit donc de donner le Saint Esprit et pas une chose matérielle. Et aussi dans Éphésiens 7 quand Paul dit : « Faites connaître à Dieu toutes vos demandes, avec des supplications … « ; quelle est alors la conclusion ? C'est n'est pas «  et Dieu vous donnera tout ce que vous avez réclamé «  mais : Et Dieu gardera vos cœurs et vos pensées en Christ Jésus. Ainsi donc la demande dans la prière ne peut être que du domaine des choses spirituelles, les dons de l'Esprit que sont la justice, la paix, la joie, l'inspiration, la consolation, la force intérieure, l'espérance et avant tout l'amour.

 

La prière nous permet de nous mettre en position de recevoir :

«  vois-tu Seigneur, j'ai besoin de ta paix «  et aussi

«  Seigneur, j'ai soif «  et ouvrir la bouche et Dieu remplira notre bouche d'eau vive.

La prière, c'est ouvrir son cœur, et se mettre en disposition de mentale et spirituelle qui nous donne la capacité de recevoir.

La prière, c'est ce que Christ enseigne : «  Lorsque tu pries, en dans ta chambre, et prie ton père qui est là dans le secret .

La prière est un moment d'intimité avec Dieu,un rapprochement et un dialogue avec Dieu.

 

Je vous ai dit tout à l'heure que je doutais de la prière commune de demande ; dans ma prière, je peux formuler les choses différemment et dire : «  Père, il y a des guerres et des gens qui

meurent de faim et de violence, eh bien, Seigneur, cela me rend malade et je souffre de cette situation «. La différence est grande entre les 2 formulations. Ici, nous exposons notre vie en confiance

comme Jésus lorsqu'il se retirait seul sur la Montagne pour prier seul à seul avec Dieu.

 

Pourtant, nous disons dans la prière : «  Notre père … «  mais cela signifie que nous essayons d'apprendre à être en communion avec Dieu et aussi apprendre à nous sentir solidaires des autres. C'est une façon de rompre avec notre propre égoïsme.

Ainsi lorsque nous prions : Seigneur, je t'en prie, protège mon enfant qui est sur la route afin qu'il n'ait pas d'accident «  j'ai l'air de sous entendre : «  les autres peuvent mourir, cela ne me dérange pas, il y a 8000 morts par an, tant pis... pas le mien « .

Nous voyons bien l'importance de dire «  Notre Père «  qui signifie que je vais vers les autres et me joins à eux guidé par l'amour du prochain.

En résumé, prier c'est nous laisser transformer par Dieu, les mots ont peu d'importance, tant que ces mots ne demandent pas à Dieu ce qui n'est pas dans sa nature de donner. Prier c'est être en contact et en communion avec Dieu.

Prier c'est simplement recevoir Dieu et nous sentir envoyés en mission. Si vous savez cela, vous êtes heureux … pourvu que vous puissiez le mettre en pratique.

Commenter cet article