Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Pages

Publié par Association cultuelle de l'Eglise protestante unie de Saint Lô-Manche Sud.

"Nous désirons tant de choses, nous avons soif de sa Parole et de sa Présence"

Ce dimanche 7 mai, Michel préside le culte, dont les images pastorales du berger et de ses moutons scandent les textes.

Nous lisons trois passages bibliques:

-Psaume 66:1-5,7a,8,9 et 20

-1 Pierre 2:20-25

-Jean 10:1-15

Prédication dans ses grandes lignes: Nous sommes tellement habitués à ce texte du bon berger que nous ne voyons plus ce qui est derrière ce texte, notamment le statut des bergers, ni celui des moutons. Une question: en quoi le sort des moutons destinés au couteau du sacrificateur ou du boucher est-il meilleur que celui des bêtes ravies par le loup? Le bon berger donne sa vie pour que les brebis aient la vie en abondance, une "super vie".  Avec Jésus, les brebis ont un autre avenir. Chacune d'entre elles, chacun d'entre nous, fait partie de ce troupeau, mais chacune, chacun avec un visage distinct.  Notre existence n'est pas survie, mais "super vie".  Nous devons faire attention aux loups qui menacent cette vie, aux mercenaires qui nous font perdre toute spécificité, toute autonomie, tous ces mercenaires qui nous entrainent dans un projet globalisant, qui nous pressent de sacrifier à une jouissance immédiate, chacun habitué à faire chorus.  Le Christ nous apprend à vivre de façon que notre vie ne soit pas vie de masse, et nous insuffle un supplément de vie.  En faisant de nous des individus autonomes, nous avons vocation à être distinct des autres et au service des autres.  Oui, il nous faut être attentif à la voix du berger et non à celles des mercenaires.

 

 

Commenter cet article